Le halal, principale préoccupation de Nicolas Sarkozy?

11:15 |


Le candidat affirme que c'est celle des Français, en dépit des études d’opinion...

Le halal «principale préoccupation des Français»? C’est l’avis de Nicolas Sarkozy, qui l’a affirmé lundi en déplacement à Saint-Quentin… Une intuition du candidat? Une préscience? L’argument n’est en tout cas pas du tout validé par les instituts de sondages qui mesurent à intervalle régulier les sujets qui préoccupent les Français. Dans une enquête TNS Sofres pour La Croix parue fin février, l’emploi apparaît comme la principale préoccupation, suivi par la santé, le pouvoir d’achat et le financement des retraites. Une autre étude de l’Ifop pour Ouest-France donne le chômage en premier, puis la lutte contre la précarité et le relèvement des salaires et du pouvoir d’achat. «Ce sont les dimensions économiques et sociales qui sont en tête des préoccupations», confirme Jean Daniel-Levy, d’Harris Interactive. «Des thèmes qui ont des dimensions collectives et non simplement individuelles», ajoute-t-il.

Piéger la gauche?

Bref, les Français semblent très loin de la polémique sur la viande halal. D’ailleurs, avant d’en faire la «principale préoccupation des Français», Nicolas Sarkozy, dans les premiers jours du lancement de sa campagne, avait jugé à Rungis que «la polémique n’[avait] pas lieu d’être». Sauf qu’entre temps, Marine Le Pen, qui avait déjà allumé la mèche début février, a relancé son offensive la semaine dernière. Et que poursuivant sa stratégie droitière, Nicolas Sarkozy s’est saisi du sujet, réclamant l'étiquetage de toutes les viandes. «C’est un thème qui embrasse plusieurs dimensions: le religieux, l’éducation avec le problème à la cantine, la citoyenneté. Or, potentiellement, les Français peuvent être sensibles aux thématiques qui portent sur les valeurs», note le sondeur.

D’où l’insistance sur le sujet de Nicolas Sarkozy, appuyé par François Fillon et Claude Guéant, malgré des grincements de dents dans la majorité. Vu sa stratégie «à droite toute», le candidat-Président ne peut «absolument pas prendre le risque qu’un thème de campagne soit préempté par le FN», explique Jean-Daniel Lévy, selon qui Sarkozy relance sa campagne «sur une dimension identitaire». Surtout, insiste-t-il, «il cherche à amener la gauche sur un terrain où elle n’est pas à l’aise». «Pas du tout, assure Bernard Cazeneuve, l’un des porte-parole de François Hollande. On estime que les vrais sujets sont des sujets économiques et sociaux, la souffrance des Français face à la crise». Le député assure que personne, dans sa circonscription, n’a soulevé le problème du halal. «Nicolas Sarkozy fait campagne sur des thèmes qui divisent, qui stigmatisent, qui abîment la campagne. Il ne peut pas se permettre de faire une campagne sur les vrais sujets.»
Maud Pierron
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Fourni par Blogger.