Les tortues, grandes gagnantes de la dernière conférence de la Cites

13:22 |


Lors de la dernière conférence de la Convention sur le commerce des espèces menacées, à Bangkok, des mesures proposées conjointement par la Chine et par les États-Unis pour protéger de nombreuses espèces de tortues ont été entérinées.
Aquatiques ou terrestres, de nombreuses espèces de tortues sont convoitées par les marchands d’animaux dits "de compagnie" ou par la médecine traditionnelle asiatique. Émus par leur sort, les gouvernements chinois et américain, en un élan commun très remarqué, ont proposé des mesures supplémentaires pour protéger ces animaux lors de la récente réunion de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (Cites), à Bangkok.
Les deux pays ont notamment présenté conjointement des propositions visant à accroître la protection d'un certain nombre de tortures asiatiques à carapace molle. Des mesures qui ont été acceptées avec succès par les délégués de la Cites. En tout, ce sont 44 espèces de tortues d'eau douce ou terrestres d’Asie et 3 espèces de tortues d’eau douce nord-américaines qui ont vu leur statut modifié, ce qui signifie que leur commerce sera plus rigoureusement réglementé.
"C'est une victoire énorme pour la conservation. Beaucoup (…) sortira de cela", a commenté le chef de la délégation américaine, Brian Arroyo cité par la BBC. "Ce sont des signaux [qui montrent] que le gouvernement chinois s'est engagé à être sérieux en ce qui concerne la conservation [des espèces]. C'est un bond en avant pour les deux pays en matière de conservation", a-t-il ajouté.
"La mode des animaux« de compagnie exotiques a un prix ; espérons que les gens vont commencer à se rendre compte que la place de ces créatures est dans la Nature et non dans un salon", a conclu pour sa part l’ONG de protection des animaux Care for the Wild.

© Istockphotos
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Fourni par Blogger.