Inde: 70 morts dans le gigantesque incendie d'un hôpital à Calcutta

04:01 |

Au moins 70 personnes ont péri vendredi dans un gigantesque incendie qui s'est déclaré à l'aube dans un hôpital de Calcutta, dans l'est de l'Inde, selon un nouveau bilan fourni par les services hospitaliers.

Un précédent bilan faisait état de 61 morts.

"Soixante-dix personnes sont mortes et environ 90 autres ont été sauvées", a déclaré à la presse le vice-président de l'hôpital privé AMRI, S. Upadhayay, précisant qu'une enquête était en cours pour déterminer l'origine du sinistre.

La plupart des victimes sont des patients de cet hôpital, qui ont été pris au piège des flammes et asphyxiés par la fumée.

Selon le personnel de l'hôpital, 160 patients étaient dans le bâtiment, qui compte cinq étages, au moment du drame.

La chef du gouvernement de l'Etat du Bengale Occidental (dont Calcutta est la capitale), Mamata Banerjee, a assuré que des mesures seraient prises en cas de non-conformité avec les normes de sécurité et de prévention en matière d'incendie.

"Nous avons transféré 50 patients dans un hôpital adjacent. La situation est actuellement effroyable", a commenté le directeur de la brigade de pompiers, Gopal Bhattacharya.

Selon les premières constatations, le feu, qui s'est déclaré vers 03H00 (21H30 GMT jeudi), est parti du sous-sol de l'hôpital.

A la mi-journée, le feu était presqu'entièrement circonscrit mais des panaches de fumée s'échappaient toujours des fenêtres cassées tandis que les pompiers s'efforçaient d'atteindre les patients et le personnel hospitalier encore bloqués à l'intérieur du bâtiment.

Des proches de patients, massés à l'extérieur, assistaient avec angoisse à la progression des secours.

"Ma mère est dans une unité de soins intensifs. Elle a 70 ans. Je ne sais pas si elle est encore en vie", a confié à l'AFP Khokin Chakravathi.

Un résident qui a prêté main forte aux secours, Badal Sikari, a déclaré avoir vu "plusieurs corps" sans vie, apparemment après avoir été asphyxiés par la fumée.

Les camions des pompiers ont eu des difficultés à se frayer un chemin jusqu'à l'hôpital, situé dans un réseau tortueux de rues étroites.

Des patients et des membres du personnel ayant réussi à s'échapper ont raconté comment ils se sont réveillés dans une épaisse fumée âcre.

"J'étais terrifiée, je n'arrêtais pas de crier à l'aide", a dit Jyoti Chaudhary, qui a été admise dans cet hôpital voici une semaine.

"Finalement, une infirmière m'a traînée hors du service et m'a descendue au rez-de-chaussée".

Ananya Das, 34 ans, était en service post-opératoire après une intervention chirurgicale mineure la veille lorsque l'incendie s'est déclaré.

"J'ai réussi à marcher jusqu'à la sortie et ai escaladé une fenêtre. J'ai vu de nombreux corps", a-t-elle témoigné.

AFP

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Fourni par Blogger.