Qu'est-ce qu'un tsunami?

08:10 |


TSUNAMI - A l'heure où le Japon vient d'être secoué par un violent séisme d’une magnitude de 8,9, NEOPLANETE revient sur la définition d'un tsunami. Quelles sont les origines et les caractéristiques de ces raz de marée gigantesques? Explications...

Les tsunamis sont d’énormes vagues qui s’abattent sur les côtes. Ils sont provoqués par des mouvements du sol de la Terre pouvant peut être créés par un séisme, une éruption volcanique ou un glissement de terrain. Pour générer un tsunami, le foyer de la faille doit être situé sous l’océan ou proche de la côte. Les plaques tectoniques s’enfoncent, entraînant des mouvements d’eau jusqu’en surface.

Ensuite, ces mouvements se propagent en cercles concentriques sous la forme d’ondes à la surface de l’océan. Dans ce cas, c’est une vague géante qui parcourt des milliers de kilomètres à plus de 700 km/h. Au cours de sa propagation, une onde perd très peu de son énergie : elle peut donc se propager sur des distances considérables.

Plusieurs vagues peuvent ainsi se succéder, écrasant ou propulsant tout sur leur passage. En pleine mer, les vagues n’atteignent pas plus d’un mètre de haut. Mais lorsque le fond sous-marin diminue à l’approche des côtes, les vagues deviennent de plus en plus hautes : des murs d’eau atteignant jusqu’à 30m de haut – ce qui correspond à un immeuble de 12 étages ! – peuvent alors s’abattre sur les terres. Sur le littoral, ces vagues peuvent être espacées de quinze minutes à une heure.

En 1968, un réseau d’alerte international aux tsunamis nommé Seismic Sea Waves Warning System a été créé. Basé à Hawaii, région particulièrement touchée par les tsunamis du fait de sa situation au centre de la « ceinture de feu » du Pacifique, il répertorie les données sismologiques du monde de façon à organiser l’évacuation des populations si nécessaire. Il fonctionne grâce à des stations d’observation sismologique, des bouées et des capteurs de pression sous-marins.

Parmi les derniers tsunamis en date, citons celui de décembre 2004 de magnitude 9 qui a ravagé le large de l’Indonésie causant 220 000 victimes, celui de l’île indonésienne de Java tuant 668 personnes et 2006, et celui de l’archipel Polynésie, Samoa, en 2009 qui a causé 178 morts.
— Delphine Rabasté
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Fourni par Blogger.